AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La preuve qu'un élan de courage peut faire mal [Eden]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lynea Soa

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 26
Age du perso : 20 ans
Job : Cherche un emploi / Etudiante en sociologie.
Photo d\\\'identité :
Date d'inscription : 28/10/2008

|| More ||
CITATION: Que serai la vie sans l'imparfait du subjonctif ?
RELATIONSHIP:
SONG: Crush Crush Crush ~ Paramore

MessageSujet: La preuve qu'un élan de courage peut faire mal [Eden]   Ven 7 Nov - 20:26

C’est bien connu, lorsque l’on emménage dans une nouvelle ville, ou un nouveau pays comme dans ce cas-ci, il faut reprendre sa vie à zéro. Plus d’amis, ou de rarissimes, pour vous soutenir, de la famille parfois, plus d’emploi pour les étudiants et pas de fac pour ceux qui, tels Mademoiselle Soa cadette, n’avait pas vraiment réfléchit aux « petits détails ». Il faut la pardonner, sa seule préoccupation avait été de réussir à partir du cocon familial et de retrouver sa sœur au plus vite.

C’est ainsi que Lynea se retrouva une belle fin d’après-midi à errer dans le Washington Square Park en solitaire. Le temps était plutôt doux, pas une brise de vent et un soleil qui descendait de son perchoir lentement. Les arbres de l’immense parc se teintaient d’orange et de rouge, dû à la fois à l’automne et aux rayons solaires de fin de journée. Très peu de personnes se promenaient ici, ils avaient bien tord, le spectacle était calem et paisible, vraiment agréable à voir et à ressentir.

S’il y avait une chose que savait faire la jeune femme, s’était bien de déguster le silence. Il faut parfois ressentir les choses et non les voir, c’était ce que lui répétait Lyn lorsqu’elles étaient en période d’adolescence. Elle l’avait retenu et ne regrettait pas cette leçon.

C’était bien beau de savourer ce moment, mais il fallait aussi qu’elle réfléchisse un peu pour ses études. Lorsqu’elle était encore en France, elle avait suivit des cours de sociologie, c’était une matière qui l’intéressait toujours. Elle devait donc approfondir ses recherches au niveau de l’université de Greenwich. Et il y avait également un sujet qui l’occupait, l’argent.

Pour sa sœur qui était également étudiante, l’agent était un point non négligeable. Être un boulet, c’était hors de question. Elles n’allaient pas tenir longtemps dans ce grand appartement si une seule travaillait. Il fallait donc absolument et rapidement un emploi pour la brunette. C’était vital.
Cela allait faire une demi-heure qu’elle se promenait dans le parc, l’envie de s’asseoir la prit. Elle chercha un banc de ses yeux argentés et en trouva un fait tout de bois sombre juste à quelques pas. Quand elle posa enfin ses fesses à l’endroit désiré, elle laissa un soupir passer la frontière de ses lèvres puis ferma ses paupières. Etait-ce si dur d’habiter dans un nouvel endroit ? Elle n’allait pas déjà se décourager ? Il lui fallait du courage, et elle savait qu’elle en avait. Elle était une Soa, non mais !

Lynea se releva brusquement, pleine d’une énergie renouvelée. Tout se serai bien passé, elle aurai pu poursuivre dans son élan de fougue si en se redressant à ce moment précis elle n’avait pas heurté du sommet de son crâne la mâchoire d’une autre personne. D’une main elle se frotta la tête, et se retourna rapidement pour découvrir un jeune homme entrain de se frictionner la mâchoire. Elle prit conscience de son erreur et afficha un air effrayé. D’une enjambée elle se rapprocha de sa victime, son visage tordu par une moue de gêne intense.


« Oooh !! Désolé ! Désolé ! Désolé !! répéta t-elle sans oser véritablement s’approcher du pauvre homme. Je… je n’ai vraiment pas fait exprès ! »

Si seulement ses excuses suffisaient. Elle le doutait fort. Pourquoi, dites le lui, oh oui, pourquoi ne pouvait-elle pas faire marche arrière et effacer cette scène ? Quelle gourde, ça ne lui était jamais arrivé avant. Cela confirmait ironiquement que tout a une début.

« Vous n’avez rien de cassé au moins ? Mais que faisiez vous derrière moi ? Il ne faut pas vous mener à l’hôpital ? Vous arrivez à parler encore ? »

Une succession de questions, une avalanche plutôt. C’était rare, d’habitude la jeune femme savait garder son calme, malgré tout à cet instant, elle se sentit immensément coupable. Elle se mordit la lèvre inférieur puis d’un geste désordonné elle chercha dans son sac son portable afin d’appeler une ambulance, ou quelqu’un qui pourrait soigner la conséquence de sa maladresse. Elle ne le trouva que quelques minutes plus tard, nerveuse et un peu retournée, il fallait l’avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hunter-city.keuf.net
 
La preuve qu'un élan de courage peut faire mal [Eden]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première épreuve : Le courage !
» wyclef a-t-il le courage d'un revolutionnaire?
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» La ficelle ! (Épreuve sournoise)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Greenwich Roomates :: // Memories \\ :: 
Archives du forum
 :: Archives des sujets
-
Sauter vers: