AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julia Carlton

avatar

Nombre de messages : 32
Photo d\\\'identité : //
Date d'inscription : 20/06/2009

|| More ||
CITATION: What's the more dreadful, it's the fear...
RELATIONSHIP:
SONG: Kelly Clarkson - Because of you

MessageSujet: On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]   Lun 22 Juin - 0:04

    Ce matin, la jeune femme avait eut des petits problèmes de moteurs. Alors qu'elle devait se rendre à son cours de dix heures et demi, son moteur avait lâché. Elle avait ouvert le capot et plongé ses petites mains dans le cambouis pour voir se qu'elle pouvait faire à l'aide de ses quelques connaissances, mais rien à faire. Elle s'était donc résolut à appeler une dépanneuse. Après quelques minutes d'attente, c'était retour à la case départ, pas loin de son appartement : elle avait été déposée au garage, ainsi que sa petite voiture.

    A priori, pas grand monde et le dépanneur était repartit pour une autre affaire à l'autre bout de la ville. La demoiselle se dirigea donc vers le comptoir, laissant sa voiture au milieu d'autres dans le garage. Là, une petite sonnette en argent comme on en voit dans les films. Julia ne put retenir un petit sourire amusé. Elle appuya doucement et une seule fois sur la sonnette qui laissa retentir son petit chant strident. Quelqu'un ne devrait pas tarder à arriver. La jeune femme remarqua alors, dans un miroir qu'elle avait une tâche d'huile sur la joue. Elle éclata doucement de rire, comme de peur de briser le silence de l'endroit, si calme.

    Alors elle se dirigea vers le miroir et, après avoir humecté son doigt, elle frotta un peu la tâche qui s'en alla plus facilement qu'elle ne l'aurait cru. Julia n'était pas une fille superficielle mais elle n'aimait pas ressembler à une souillon non plus.

    Soudain, elle vit un mouvement dans le miroir, derrière elle, et elle eut pour réflexe de se retourner rapidement. C'était énervant, de douter de tout comme ça. Elle fixa l'homme qui se tenait face à elle. Puis elle esquissa un mince sourire poli, même si elle gardait une certaine réserve, et elle dit avec une voix calme :

    "Bonjour, ma voiture est tombée en panne. Vous pensez pouvoir vous en occuper maintenant ou vous préférez que je repasse ?"

    Certes, un petit peu expéditif, mais après tout, elle et lui ne se connaissait pas et il était un homme, alors elle ne voyait pas ce qu'elle pouvait lui offrir plus que de la politesse. Et puis elle était là pour ça : on dit qu'au garage tout se répare et pour l'heure, la jeune femme s'occupait de la réparation de sa voiture. Julia se contenta donc de rester droite et coite devant son interlocuteur, l'observa de ses grands yeux gris verts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Mathers

avatar

Nombre de messages : 98
Age du perso : 26 ans
Job : Mécano entre autres
Humeur : Si on te le demande
Photo d\\\'identité :
Date d'inscription : 04/10/2008

|| More ||
CITATION: La vie est une chienne qu'il faut museler
RELATIONSHIP:
SONG: Welcome to my life > Simple plan

MessageSujet: Re: On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]   Lun 22 Juin - 13:55

Pour une fois, Mike était non pas plusieurs heures en retard à son boulot mais juste quelques dizaines de minutes ce qui pour lui valait à un effort presque surhumain. Il savait qu’il passerait une bonne partie de la journée dans ce garage sentant les émanations de Moteur ou encore l’odeur d’huile en tout genre mais bon ce n’est pas ce qui dérangeait le plus Mike, ce qui lui tapait le plus sur les nerfs était le contact avec les clients. Seulement il était bien obligé de prendre la relève de Lou, son patron, quand celui-ci était en dépannage à l’extérieur. Enfin Bref Mike était entrain de bosser sur sa propre bécane quand il entendit la sonnette du comptoir de réception retentir. Il pencha la tête pour voir si Lou était revenu ou si Skye était arrivé mais personne à l’horizon. Mike laissa échapper un soupir entre ses lèvres puis attrapa un chiffon pour essuyer le surplus de cambouis qui se trouvait sur ses mains. Le jeune mécano fit le tour du comptoir et c’est alors qu’il vit une petite blondinette entrain de se regarder dans le miroir se trouvant accroché au mur. Il leva un sourcil avant de se dire qu’elle ferait mieux de ne pas lui faire perdre son temps.

Mike croisa les bras sur son torse attendant qu’elle est finit de se croire dans un salon pour midinette mais c’est alors qu’elle se retourna bien sur il n’avait pas encore une seule fois ouvert la bouche mais après tout Mike était assez doué pour économiser sa salive. Mickael jeta un regard à la voiture en entendant la jeune femme prendre la parole en même temps Mike se doutait qu’elle devait en panne car de une elle se trouvait pas ici juste pour faire la causette, du moins il l’espérait, et de deux elle avait réussit à mettre du cambouis sur ses fringues. Mike s’avança vers la voiture puis alla soulevait le capot avant de regarder un peu partout. « Maintenant » Lâcha t’il sans un mot de plus, il prit un air de réflexion avant d’aller voir les problèmes qui survenaient habituellement. Il jeta cependant un coup d’œil à la blondinette avant de reposer son regard sur le moteur « A moins que vous ayez des choses à faire dans ce cas là la porte c'est de ce côté » dit il avec le ton aimable que Mike prenait bien souvent avec les gens qu’il ne connaissait enfin même avec ceux qu’il connaissait d’ailleurs.

Il se pencha un peu plus avant de tirer les bougies et de remarquer que la voiture n’était pas vraiment entretenu après comment elle voulait ne pas tomber en panne. Mike poussa un soupir avant de se reculer et de bousculer légèrement la jeune femme. Il lui jeta un regard avant de prendre sur lui et de ne rien rétorquer pour autant après tout Lou lui avait déjà donné pas mal d’avertissement et il se devait de garder ce boulot. « Si vous alliez voir par là bas si j’y suis ? » dit il en la regardant avant de lui montrer la salle d’attente du menton. Il fit un petit sourire cynique, Mike aurait été cette nénette ça ferait longtemps qu’elle lui aurait laissé la voiture et serait revenu plus tard. « Dit moi blondie, la tache de cambouis sur le jeans ça donne un petit côté négligé assez tentant » dit il avec un sourire ironique en même temps Mike n’arrivait pas à garder ses reflexions pour lui c’était pas de sa faute pourtant il essayait mais ça ne fonctionnait pas pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Carlton

avatar

Nombre de messages : 32
Photo d\\\'identité : //
Date d'inscription : 20/06/2009

|| More ||
CITATION: What's the more dreadful, it's the fear...
RELATIONSHIP:
SONG: Kelly Clarkson - Because of you

MessageSujet: Re: On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]   Lun 22 Juin - 14:53

    La demoiselle observa son interlocuteur sans ciller. Il était assez... mal aimable. Julia n'aimait pas vraiment ça mais en même temps elle ne se faisait pas d'illusions : le monde n'était pas un petit coin de paradis où tout le monde était poli et tout beau. Loin de là... Et puis pour l'heure il se contentait juste d'être froid, le reste viendrait plus tard. Gardant le silence, un visage relativement fermé, elle hocha simplement de la tête. Elle le suivit pour vérifier comment ce déroulait les réparations et aussi pour voir comment il opérait : elle voulait être capable de s'en sortir la prochaine fois. Julia n'aimait en effet pas dépendre des autres et surtout pas des hommes. Indépendante, la demoiselle aimait apprendre des choses, quelles qu'elles soient, et n'avait de préjugés sur aucune activité. La mécanique était une activité d'hommes ? Qu'on vienne le lui dire ! Elle se débrouillait pas mal pour une fille, même si pour le coup, le boulot d'un professionnel était préférable.

    L'homme montra alors un visage que Julia aurait préféré ne pas voir. Pas très poli. La blondinette fronça les sourcils sans pour autant ouvrir la bouche. Tout d'abord parce qu'en dépit tu fais qu'elle n'affichait rien, elle était intimidée, et ensuite parce qu'elle ne comptait pas bouger ! D'abord elle était du genre à s'ennuyer rapidement et ensuite elle n'aimait pas vraiment être seule. Question de sécurité. Elle croisa les bras, affichant un regard soutenu et appuyé, bien décidée à lui montrer qu'elle ne partirait pas. Elle voulait ouvrir la bouche lorsqu'il continua, avec une remarque qui, en plus d'être déplacée, était totalement irrespectueuse.

    Si Julia avait été les autres filles, elle aurait put répondre à ses avances, ou le gifler, ou partir avec l'envie de pleurer. Mais Julia n'était pas les autres. Bien qu'elle ressentait une certaine peur qui la prenait au ventre, elle était aussi obstinée. Et puis n'avait elle pas décidée qu'elle devrait changé ? L'autre soir encore ne s'était elle pas maudite pour cette faiblesse qu'elle affichait d'habitude ? Il fallait qu'elle se prenne en main non ? Gardant un certain calme, quoiqu'avec une pointe de fermeté, elle répondit :

    "Tout d'abord, je ne vous ai pas autorisé à me tutoyer. Je ne sais pas si votre mère vous l'a enseigné, mais ça s'appelle le respect. Ensuite, vous êtes priez de garder vos tentations dans votre pantalon. Et enfin pourquoi vous faites ça..."

    La jeune femme garda le silence quelques secondes. Elle cherchait ses mots. Elle ne cherchait aucunement à blesser l'homme en face d'elle, même si il lui avait manqué de respect, et puis elle ne le connaissait pas, elle ne se permettait donc pas de le juger. Aussi étrange pouvait il être. Elle reprit donc après avoir pesé ses mots :

    "Qu'est-ce que ça vous apporte de vous conduire comme ça avec les gens ?"

    Elle soutint son regard avec sérieux et fermeté, sans agressivité toutefois. Oui, elle voulait vraiment comprendre pourquoi il se montrait aussi mal aimable. Elle ne lui avait rien fait et il se comportait comme un goujat. Soit il avait un problème avec les gens, soit il était vraiment con. Julia espérait que la première option serait la bonne, sinon, forte chance qu'elle passe un mauvais quart d'heure ou, au mieux, qu'elle perde son temps pour rien. Elle ne cilla donc pas, gardant un visage sérieux, même si au fond, elle commençait déjà à avoir la trouille. Comme toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Mathers

avatar

Nombre de messages : 98
Age du perso : 26 ans
Job : Mécano entre autres
Humeur : Si on te le demande
Photo d\\\'identité :
Date d'inscription : 04/10/2008

|| More ||
CITATION: La vie est une chienne qu'il faut museler
RELATIONSHIP:
SONG: Welcome to my life > Simple plan

MessageSujet: Re: On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]   Mer 24 Juin - 12:30

Mike jeta un regard à la blondinette avant de prendre un petit air un peu plus renfrogné mais bon faut dire qu’il avait remarqué qu’elle n’était pas près de décamper. Il se remit au boulot après tout plus il faisait ça assez rapidement plus il serait tranquille et pourrait aller retourner bosser sur sa moto. L’evil twins ne faisait plus attention à Blondie après tout si ça pouvait lui plaire de le mater alors qu’il avait les mains sous le capot de sa voiture grand bien lui fasse, il alla cependant chercher une clé mais c’est alors qu’il remarqua que la jeune femme le regardait avec insistance, il la fixa un instant sans pour autant sourciller, faut dire qu’elle avait de l’audace la petite. Il posa son chiffon sur son épaule se demandant si oui ou non elle oserait ouvrir la bouche pour lui parler. Mike avait conscience qu’il n’était pas aimable, c’était un bon début mais il avait vu toute sorte de réaction fasse à ça. Il reposa son regard sur elle, Mike savait qu’elle n’était pas rassurée mais ce n’est pas pour autant qu’il allait lui dire qu’elle n’avait rien à craindre non au contraire il allait surement en jouer après tout les sentiments des êtres humains sont tellement modulable que ça en devenait un jeu intéressant. Il fit un sourire cynique avant de passer sa langue sur ses dents.

Mike la vit cependant tout de même prendre la parole, il l’écouta d’une oreille distraite avant de reposer son regard sur elle quand elle eu finit son monologue, il regarda légèrement autour de lui avant de reprendre un ton peu amène, c’était tellement une habitude que Mike n’avait aucun mal à le faire mais bon en même temps Mike menait une double vie et faut dire que dans la frêle blondinette qui se trouvait devant lui se ferait assez vite mettre à la rue si elle ne prenait pas un peu plus d’assurance en elle. Cependant la blondinette venait de mettre le doigt sur un sujet qu’il ne fallait surtout pas aborder devant Mike. Il se redressa lentement puis essuya ses mains sur le chiffon qui se tenait sur son épaule avant de jeter le bout de tissus sur la carlingue de la voiture avec violence même si le visage de Mike restait tout de calme et froid. Le jeune homme s’avança vers la blondinette tout en la fixant « Ecoute blondie ta permissiontu peu te la foutre ou je pense » dit il en avançant vers elle, la faisant reculer pour qu’elle lui donne un peu plus d’espace car sinon il allait faire un meurtre et il ne fallait peut être pas qu’il rajoute ça à son casier. « La tienne aurait du t’apprendre de ne pas te frotter au mauvais garçon car ça pourrait t’attirer des ennuies » dit-il toujours avec ce sourire cynique qui caractérisait assez bien Mike « Me cherche pas poupée ou alors ça va mal finir » Ben quoi Mike n’était pas d’humeur ça arrivait à tout le monde non ? Il crispa les mâchoires, voilà qu’elle voulait essayer de le comprendre maintenant en même temps c’était bien souvent come ça avec les gens que rencontraient Mike.

« Une grande satisfaction » Répondit il tout naturellement, en même temps Mike trouvait la question complètement conne, c’est vrai qu’est qu’il pouvait répondre à ça. Il regarda la jeune femme avant de retourner bosser sur la voiture, ce n’est pas le tout mais la conversation et Mike ça faisait deux. De toute façon, elle finirait par comprendre que ce n’était pas le type à être aimable juste par courtoisie, Mike laissait ça à Skye et à Brandon.

« Le bureau des pleurs et gérémiades c’est par là » dit il en levant le pousse par-dessus son épaule pour lui faire voir le comptoir ou elle pourrait se plaindre comme il se doit de toute façon ça ne serait pas la première en ce qui concerne Mike, Skye en avait un plein tiroir. Il jeta un coup d’œil à la blondinette avant de changer les bougies encrassées de la jeune femme puis jeta un coup d’œil à l’huile avant de s’apercevoir qu’elle devait avoir une fuite. Il se pencha pour regarder en dessous avant de se poser carrément sur le sol et d’aller toucher sous la voiture, il fronça les sourcils avant de lever les yeux au ciel s’était bien sa veine.

Il attrapa sa planche puis se coula sous la voiture après l’avoir levé, Mike priait pour que ce ne soit qu’un joins car sinon il en aurait pour un moment et il ne supportait pas de sentir le regard de la blondinette sur lui. Il ressortit puis regarda la blondinette « y a une fuite d’huile, c'est mon jour de bol »dit il avec ironie bien sur, il alla à l’arrière de l’atelier puis ramena de l’huile bien sur mais aussi un joins car Mike était persuadé que c’était ce bout de plastique qui provoqué cette fuite. Il s’activa sur la voiture ne pensant plus à rien d’autre que cette foutu bagnole, même ci Mike espérait que cette journée passe un peu plus vite que jusqu’à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Carlton

avatar

Nombre de messages : 32
Photo d\\\'identité : //
Date d'inscription : 20/06/2009

|| More ||
CITATION: What's the more dreadful, it's the fear...
RELATIONSHIP:
SONG: Kelly Clarkson - Because of you

MessageSujet: Re: On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]   Ven 26 Juin - 0:51

    Lorsqu'il s'avança vers elle, menaçant, Julia sentit une boule au creux de son estomac. La peur, dévorante. La jeune femme fut désemparée l'espace de quelques secondes, et elle ne put que reculer, pas à pas, face à cet homme on ne peut plus agressif. Elle n'aimait pas les confrontations, mais elle était fatiguée de tourner le dos. Elle se ressaisit. Hors de question de lui donner cette satisfaction ! Non ! Julia durcit alors son regard, effaçant de son visage toute trace de peur ou de prudence, quand bien même celles-ci lui tordaient les tripes. Et malgré ses petites mises en garde, elle
    lui répondit aussi sec avec une pointe de désinvolture :

    "Elle n'a pas été très douée pour ça, je te l'accorde, mais dans ce cas, nous sommes deux."

    Julia soutint son regard, ne cillant pas. Elle n'allait pas faire comme les trois quart et lui accorder la victoire. Ce n'était pas parce qu'il jouait les gros bras qu'il devait manquer de respect aux gens. Julia pensait tout ça, en dépit du fait qu'il ne la rassurait pas vraiment..

    Satisfaction ? C'était de la provoque, ou alors ce type était particulier. Deux choix : psychopathe ou avec passé difficile ? Dans les deux cas ce n'était pas très joyeux, mais Julia n'avait pas le temps de s'apitoyer sur les démons des autres, elle avait déjà les siens à affronter. Continuant sa provocation habituelle, il lui indiqua le chemin du "bureau des pleurs et jérémiades". Julia répondit calmement, lui tenant toujours tête, sans pour autant afficher ni agressivité ni raillerie :

    "Tu connais bien le chemin dis moi."

    C'est alors qu'il eut une bonne idée : se glisser sous la voiture de Julia. La jeune femme en profita pour souffler un peu, calmement, permettant ainsi à sa peur de s'évacuer. Au moins elle avançait, pas à pas. Et dire qu'il y a quelques mois auparavant, elle serait partie en courant. Comme quoi, la demoiselle pouvait évoluer si elle essayait. Elle en avait au moins un début de preuve.

    Le garagiste en profita pour refaire surface. Encore un coup d'ironie. Tant qu'il pouvait en rajouter une couche... Et pourtant, Julia n'était pas une méchante au fond. Elle se refusait donc à relancer la colère de l'homme. Elle voulait même montrer un peu de... sympathie ? Pari risqué, peut être l'enverrait il boulé mais sait on jamais. Enlevant sa veste qu'elle posa dans un coin, Julia proposa avec un courage qu'elle se redécouvrit :

    "Tu veux un coup de main ? Ok je te vois venir "t'es une fille t'y connais rien" mais si ça t'énerve et que tu préfère que ça aille vite et que je suis là pour ma voiture, une alliance serait peut être bien vue non ?"

    Julia le fixa, attendant le verdict. Elle portait sur son visage un air à la fois sérieux et sincère. Si il refusait et lui riait au nez... et bien tant pis ! Elle ne pouvait pas changer la nature d'une personne - du moins pas de la première fois - et si il ne voulait pas agir de façon à ce que lui même pourrait être avantagé, il y perdait plus que Julia. Pour elle, au final, le résultat sera le même. S'autorisant un mince sourire, ni forcé ni à la "oneagain", elle enchérit :

    "Alors, tu me donne tes directives ou tu te débrouilles ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickael Mathers

avatar

Nombre de messages : 98
Age du perso : 26 ans
Job : Mécano entre autres
Humeur : Si on te le demande
Photo d\\\'identité :
Date d'inscription : 04/10/2008

|| More ||
CITATION: La vie est une chienne qu'il faut museler
RELATIONSHIP:
SONG: Welcome to my life > Simple plan

MessageSujet: Re: On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]   Dim 28 Juin - 22:01

Mickael avait l’impression que la petit punaise allait rester pendant un moment, Mike s’activa alors pour accélérer les réparations car plus vite il aurait terminé plus vite elle serait sorti du paysage car pour le coup Mike était sur d’une chose c’est qu’elle lui gâchait tout bonnement. Il ne faisait plus attention à la blondinette qui s’époumonait à vouloir lui faire la conversation alors que Mike ne faisait plus attention à elle, de toute façon c’était un Pro conversation alors autant la laisser discuter toute seule si ça pouvait lui faire plaisir. Il releva cependant légèrement le regard quand celle-ci fit une remarque, il lui jeta un regard avant de faire une sourire cynique, il est vrai que Mike connaissait bien le chemin du bureau des pleurs mais bon il se passait pas une journée sans que Mike adresse le chemin à un de ses clients. Mickael regarda la pendule au mur se trouvant en face de la voiture, se demandant si Skye ou même Brandon arriverait comme ça il pourrait peut être échangé de place avec eux. Il attrapa son chiffon puis s’essuya de nouveau les mains avant de le jeter tout simplement sur l’établi.

Mike regarda cependant la jeune femme tirer sa veste, il crispa légèrement les mâchoires, elle n’allait tout de même pas s’installer il manquerait plus que ça. Enfin il fallait que Mike calme ses petits nerfs car un accident était tout de même vite arrivé, il fouina dans les poches de sa salopette à moitié mise puis en sortit une cigarette pas forcément légal comme procédé mais bon Mike est les lois :roll : Il la glissa entre ses lèvres avant d’entendre la blondinette prendre de nouveau la parole, Mike ne pu s’empêcher de rire mais avec un rire sarcastique de une surement parce qu’elle avait des aprioris sur lui qui le dépassait complètement et de deux parce que du coup il ne voyait pas pourquoi il se faisait chier à réparer cette bagnole si elle pouvait le faire elle-même.

« Désolé ma mignonne mais j’ai un peu de mal à te suivre » dit il en reprenant le chiffon pour essuyer une pièce qu’il avait démonté de la bagnole « Pourquoi tu me fais perdre mon temps alors ? » demanda t’il en la regardant un peu plus sérieusement « Si tu sais réparer ton tas de bout alors bouge de là, moi j’ai pas de temps à perdre avec une nénette qui ne sais vraiment pas ce qu’elle veut » dit il avec un petit sourire cynique en même temps il ne parlait pas forcément de la voiture mais il avait pu lire dans son regard qu’elle aurait voulu se trouver n’importe ou sauf ici.

Mike se pencha de nouveau sous la voiture pour enlever le bouchon d’huile après avoir bougé légèrement la voiture qui se trouvait maintenant au dessus de la trappe ou Mike versait les vieilles huiles usagées. Il se releva puis alla sous le capot avant de lâcher avec un ton monocorde « Laisse-moi bosser plutôt enfin si tu peux te taire plus de deux secondes » dit il avant de faire un petit sourire en coin, quelque part il aurait bien voulu voir cette nénette avec ces petites fringues plein de cambouis. Il secoua légèrement la tête avant d’aller chercher les filtres qu’il devait changer, après un moment il se redressa puis alla dans la voiture avant de laisser échapper un soupir de ses lèvres « Les clés ? » demanda t’il tout en jetant un regard à la petit blonde.

« Je vais te donner un conseil ma mignonne, tu le prends ou tu le laisse je m’en fou mais tu devrais arrêter de vouloir faire ami ami avec tout ce qui bouge ou tu t’attiras des ennuis » dit il avant d’aller jusqu'à la fontaine à eau, il se servit un gobelet qu’il engloutit en main de deux faut dire que Mike avait la gorge sèche comme beaucoup de fois le lendemain d’une cuite. Il écrasa son gobelet puis le jeta dans une poubelle se trouvant à proximité avant de prendre les clés et d’aller démarrer la voiture, il jeta un œil au niveau d’huile avant de se pencher pour voir si la fuite n’était plus d’actualité. Il jeta un œil à la jeune femme avant de se dire qu’il lui restait plus que les bougies et il serait débarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Carlton

avatar

Nombre de messages : 32
Photo d\\\'identité : //
Date d'inscription : 20/06/2009

|| More ||
CITATION: What's the more dreadful, it's the fear...
RELATIONSHIP:
SONG: Kelly Clarkson - Because of you

MessageSujet: Re: On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]   Ven 3 Juil - 1:03


    [Encore désolée du retard =/]

    "Tsss... T'es tellement borné que tu ne vois pas que je propose juste mon aide. Bien sûr que je n'ai pas les compétences, mais justement du temps je voulais t'en faire gagner."

    Alors que Julia posait déjà ses mains sur ses hanches, une nouvelle réplique cinglante du garagiste sortit de sa bouche. Décidément, il parlait de se taire, mais si il appliquait ses propres conseils, il serait déjà plus supportable. Nullement blessée par cette petite remarque, la demoiselle leva les yeux au ciel, lassée par cette attitude de cow-boy des bacs à sable... Les hommes avaient ils tant besoin que ça d'affirmer leur pseudo virilité ? Julia ne les comprendrait peut être jamais sur ce point là : ils étaient incompréhensibles, de toute façon. Elle ne voyait pas l'intérêt de jouer les durs, au risque de passer pour des cons, au lieu de se contenter d'être sincère. Les hommes... toute une énigme !

    Le blondinet s'avança vers Julia qui aussitôt devint méfiante, mais il ne désirait en vérité que ses clés. La jeune femme fouilla dans sa poche de veste et en sortit ses clés de voitures, auxquelles pendaient un porte-clé d'ACDC que lui avait offert Charly. Décidément, la musique est quelque chose de très prenant ! Julia est une jeune fille sensible, calme, cultivée, passionnée d'art mais tout autant de rock. Et pour elle, ACDC, Aérosmith, Metallica, Godsmack,..., étaient les meilleurs.

    D'ailleurs son téléphone sonna, laissant retentir l'électrifiant "Rock'N'Roll Train". La jeune femme s'éloigna un peu et répondit. C'était justement Charly qui voulait prendre des nouvelles. Toujours à l'écart, Julia expliqua que sa voiture était en réparation. Charly lui lança quelques remarques, notamment sur le garagiste en question, qui ne manquèrent pas de faire sourire Julia. Charly étaient bien l'une des rares personnes à faire rire et sourire sincèrement la jeune étudiante. Pour les autres, ce n'étaient que politesses et bonne figure. Après quelques minutes d'échange et un dernier "au revoir", Julia raccrocha.

    L'étudiante revint auprès de sa voiture. C'est alors que son étrange - et non moins déconcertant - interlocuteur lui donna un conseil. Julia l'écouta, sérieuse. Elle ne savait si il se moquait d'elle ou si au contraire il était pour une fois honnête et, elle ne sut pourquoi, elle pencha pour la deuxième option. Après tout, il fallait bien voir le positif quelque part. Et puis elle ne le connaissait pas depuis assez longtemps pour le mettre dans une case ce type, donc autant être optimiste.. Son visage affichait donc une expression relativement neutre, quoique sérieuse. Julia répondit en toute franchise, sans animosité, sans être amicale non plus :

    "Je fais pas ami ami. C'est même plutôt l'inverse et j'essaie juste de changer ça. Crois pas qu'il soit si facile d'être ami avec moi. Pour ce qui est des ennuis, je suis un peu parée à tout. Mais merci du conseil."

    Par "parée", il fallait bien avoué que la jeune femme en avait vue pas mal et qu'elle connaissait les dangers de ce monde. Elle ne supporterait pas un second problème comme celui vécu dans son passé, mais elle n'était plus aussi naïve et innocente qu'autrefois et elle savait parfaitement que tout pouvait arrivé dans ce monde de fou. Du coup, peut être le blondinet l'avait considérée comme petite demoiselle fragile et fille à papa, mais il se trompait lourdement. Peut être même en savait elle plus que lui sur les dangers qui rôdent, au fond.

    Apparemment, il ne devait plus rester grand chose des réparations. Toujours était il que Julia avait finit par s'assoir sur une chaise d'extérieur, ne voulant pas déranger le travail du garagiste mais voulant encore moins monter au bureau des pleurs. Cela faisait déjà plusieurs minutes que le silence régnait, mais finalement, Julia le brisa pour demander avec un petit sourire :

    "Au fait, c'est quoi ton nom ?"

    Courte et simple comme question, peut être même refusera-t-il d'y répondre - et par la même occasion de lui demander le sien - si il est encore en mode ours mal léché, mais il réparait sa voiture alors, selon Julia, c'était la moindre des politesses que de demander. Et puis, elle avait l'impression de presque s'habituer à sa mauvaise humeur et, aussi peu agréable soit elle, elle ne lui faisait plus peur. Peut être était il simplement comme ça de prime abord mais que, si on grattait un peu, on trouvait un homme adorable. Pourtant Julia se refusa d'y croire, c'était encore trop dur d'espérer et d'offrir sa confiance aux hommes. Elle n'attendait donc pas d'eux qu'ils soient aimables et tous gentils. C'était peut être pour ça qu'elle s'habituait, rapidement, au caractère du mécano...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On dit qu'au garage, tout se répare... [Mickael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» VENTE DE GARAGE, TOUT TOUT TOUT EST EN LIQUIDATION!!! VENEZ VOIR ÇA, C'EST LA GRANDE VENTE DE L'ANNÉE!!! OMG C'EST MALADE!!!
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Greenwich Roomates :: // Brownstones \\ :: 
Rez-de-chaussée
 :: Garage SKYDON
-
Sauter vers: