AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ...Et Un Caramel Macchiatto Pour Moi [Tyler]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ...Et Un Caramel Macchiatto Pour Moi [Tyler]   Dim 28 Déc - 13:54

Un réveil soudain après une nuit difficile vous rend toute personne irritable. Et ce matin Temperance était loin d’être la bonne humeur incarnée. Elle avait eu un coup de chaud durant la nuit qui l’avait maintenue éveillée la majeure partie de la nuit, et lorsqu’elle avait enfin réussi à s’endormir c’était un mauvais rêve qui était venu la perturber dans son sommeil. C’était donc d’une humeur exécrable que la demoiselle avait commencé sa journée : un café très mal fait par le kart en bas de chez elle et un taxi d’une lenteur incroyable plus tard, elle se retrouvait au journal puis dans son petit bureau ou elle s’installa sans grande conviction.
Elle prit d’ailleurs tout son temps avant de commencer, à proprement parler, à travailler. Elle devait chercher un sujet pour son prochain article mais pour le moment c’était le vide intersidéral dans son cerveau. Tout ce qui lui importait c’était l’heure à laquelle elle quitterait le bureau pour un peu d’air frais, elle commençait à se sentir encombrée pour respirer dans la pièce principale où les journalistes s’affairaient dans tous les sens et qui rendait l’atmosphère lourde et chaude. Elle enleva son manteau et le posa contre le dossier de la chaise, mais rien n’y faisait, elle n’arrivait pas à bien respirer et ça la préoccupait légèrement.
Alors, lorsqu’un coup de gueule se fit sentir du côté de la machine à café toujours en panne, Tempy en profita pour se proposer très gentiment d’aller chercher un café à ceux qui voudraient au Starbuck’s, elle savait qu’elle faisait des heureux.
Après un bon quart d’heure de commandes, elle se retrouva avec cinq cafés différents à mémoriser, ça allait être du gâteau.
Elle couru jusqu’à l’ascenseur, tout en enfilant son manteau, ayant peur qu’entre temps quelqu’un ai réparé la machine puis sourit de contentement lorsque les portes se refermèrent devant elle.
Elle parcouru les quelques rues qui la séparaient du célèbre café à pied, respirant l’air pollué mais frais de New York et se sentit plus à son aise. Elle arriva dans le café rempli de cadres en mal de caféine et sourit poliment au jeune homme qui lui avait tenu la porte avant de sortir. Elle devait faire la queue, pas génial elle voulait en profiter pour s’asseoir un moment et déguster un cappuccino accompagné d’un cheesecake mais elle se fera ça un autre moment. Elle resta donc immobile entre deux grands gaillards pour enfin arriver à prendre sa commande. Mais au moment de parler, la demoiselle sentit une bouffée de chaleur qui la fit tressaillir et poser sa main sur le comptoir en baissant la tête pour mieux respirer.


« Deux espressos, un cappuccino, un grand latte, un mocha blanc…et un caramel macchiatto pour moi s’il vous plait ! » dit-elle le souffle court.

Elle paya rapidement et se dirigea vers la file d’attente lentement, tressaillant à deux reprises avant d’atteindre la table et de se tenir à cette dernière. Elle avait de plus en plus de mal à respirer, elle sentait sa gorge siffler et elle n’avait pas son inhalateur dans son sac qui lui aurait fait un tout petit peu de bien. Elle attendait juste sa commande pour ressortir dans l’air frais, même si elle se demandait bien comment elle allait faire pour retourner jusqu’au journal sans que personne ne remarque son état.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Johnson
Greenwich's Admin
avatar

Nombre de messages : 846
Age du perso : 28 ans
Job : Pompier
Humeur : plutôt bonne
Photo d\\\'identité :
Date d'inscription : 14/08/2008

|| More ||
CITATION: Cueille dès aujourd'hui les roses de la vie car demain tu seras peut être mort
RELATIONSHIP:
SONG: Time of Dying - TDG

MessageSujet: Re: ...Et Un Caramel Macchiatto Pour Moi [Tyler]   Mer 31 Déc - 2:24

Tyler s'était accordé une grasse matinée, pour une fois, enfin en guise de grasse matinée, il avait trainé au lit jusqu'aux alentours de neuf heures passés, ce qui était quand même une grasse matinée quand on savait que les trois quarts du temps, il se levait aux alentours de 5h du matin, pour le boulot ou même ces jours de repos, il n'avait jamais été du genre à lambiner, mais ces derniers temps, la fatigue s'accumulait pas mal, et il s'était fait plaisir ou tout du moins, s'était accordé un peu de repos, ce qui en soit était une bonne chose, et lui permettrait de n'être qu'en meilleure forme, quand il reprendrait sa garde du soir, même si se levait si tard, le faisait se sentir légèrement désorienté, et d'avoir gâché une bonne partie de sa journée.
Quand il finit par se lever de son lit, son premier geste fut d'aller sous la douche, l'eau légèrement tiède, lui annonça que Raya, et Tony étaient déjà passé par là, les joies de la colocation lui firent poussé un soupir légèrement agacé, tanpis, il se passerait d'une longue douche et s'en tiendrait à une courte d'usage. Il sortit ensuite de la salle d'eau, enfilant rapidement un jean et un tee shirt, avant de prendre la direction de la cuisine, ou il pensait trouvé une cafetière pleine qu'il avait eu le soin de se préparer en prévision, la veille au soir, mais une fois de plus ses colocataires avaient été les plus rapides. Il lacha un juron, pas vraiment silencieux, avant de prendre sa veste et de sortir de son appartement prenant la direction du Starbuck's ou il aurait le droit à un délicieux café dans les règles de l'art. En chemin, il se prit à penser qu'il opterait surement pour un de ces délicieux frappucino accompagné d'un blueberry muffin dont il était devenu récemment accro
Quand il arriva, il constata que les lieux étaient bondés, comme toujours à cette heure, mais il avait le temps alors, même si le manque de caféine commençait à se faire sentir dans son sang, il avança donc avant de prendre place dans la file qui bougeait tout doucement, il finit par arriver à bon port, et passa sa commande, et prit place sur un des côtés pour attendre d'être servi quand il remarqua une jeune femme dans la file qui se tenait non loin de lui, pas parce que le jeune homme était un invétéré dragueur à l'oeil aiguisé, mais bel et bien parce qu'elle avait une petite mine, et semblait légèrement suffoqué, son instinct de pompier se réveilla immédiatement surtout quand il vit les gens qui se tenaient aux alentours, ne même pas faire attention, c'était dans ces moments là qu'on savourait l'ironie d'une ville aussi rempli, mais ou était indéniablement seul, puisque peu de personne ne vous prêter d'égard, il attendit quelques secondes à l'observer attentivement avant de se décider à aller vers elle avant qu'elle ne fasses un malaise, il coupa la file qui attendait pour passer commande afin de se retrouver prêt de la jeune femme, il se posta devant elle, et attendit qu'elle note sa présence avant de prendre la parole.

" Vous n'avez pas l'air d'aller bien fort ? Vous voulez prendre un peu d'air? " dit il avec une pointe d'inquiètude

En effet, en se rapprochant, il avait bien remarqué la paleur accru de son visage, les traits de fatigue qui le marquait, ainsi que la respiration légèrement sifflante, il n'attendit pas plus longtemps avant de poser deux doigts sur la carotide de la jeune femme dans un geste professionnel, et regarda sa montre, pour calculer son rythme cardiaque, et constata que la jeune femme avait un pouls beaucoup plus rapide que la mesure, il la regarda de nouveau en retirant sa main de son cou.

" Vous faites une crise d'asthme ? Vous avez des problèmes de santé ?"

Il ne se souciait même pas de l'incongruité de ses propos à un endroit comme celui là, à ce moment précis, le professionnel avait pris le pas sur l'homme, et comme toujours, il se devait de réagir vite, et de manière précise. Il devait évaluer si il avait affaire à de l'asthme, ou autre chose de plus grave.

_________________
¤Into the fire¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ...Et Un Caramel Macchiatto Pour Moi [Tyler]   Dim 4 Jan - 23:40

Temperance essayait de se contenir au milieu de cette foule, elle qui aimait se faire remarquer n’appréciait pas particulièrement être vue dans cet état là. Elle tentait de son mieux de reprendre son souffle comme elle pouvait mais la forte odeur de café et la chaleur de l’endroit, elle n’y arrivait pas. C’est à ce moment qu’un jeune homme vint à ses côtés et croyant gêner, allait se décaler pour s’adosser au mur lorsqu’elle le vit se poser devant elle. Elle eut du mal à retrouver assez d’esprit pour écouter ce qu’il disait. Elle répondit par un hochement de tête positif à sa seconde question, la première était tellement évidente qu’elle ne prit pas la peine et la force d’y répondre.

Elle se laissa faire alors que d’un geste professionnel, un geste qu’elle connaissait par cœur, il posa ses doigts sur son cou puis regarder d’un air légèrement inquiet sa montre. Son pouls était rapide et saccadé, elle sentait qu’elle ne tiendrait pas très longtemps sur ses talons aiguilles. Elle releva les yeux vers lui puis d’une voix sifflante et faible, elle lui répondit.


« Pas d’asthme…poumon…can-cancer… »

Elle n’eut pas la force de lui sortir le nom exacte de sa maladie, c’était la même chose qu’un cancer pour elle, même si elle savait qu’elle n’avait pas de cellules cancéreuses malines…enfin trop compliqué à expliquer en une phrase surtout quand on manque de souffle. Elle le scruta un moment et attrapa son bras au moment où elle sentit sa cheville flancher.

« Dehors…s’il vous plait ! » dit-elle d’un ton suppliant.

Elle se sentait regardée et scrutée, elle était embarrassée d’être vue comme cela. Elle sentait le regard pesant des hommes sur elle, mais ne voyait qu’une seule chose : la sortie. Elle avança vers la porte en laissant ses cafés refroidir d’un pas lent et incertain. Elle espérait que le jeune homme qui était venu lui parler serait derrière elle au cas où elle aurait une soudaine envie de s’évanouir, pour compléter le tableau d’une journée qui commençait déjà très bien.
Elle finit par arriver dehors et s’assit sur la petite marche devant la porte du café. Elle était consciente qu’elle devait gêner mais à cet instant-là rien ne lui importait. Elle reprenait doucement sa respiration en se tenant aussi droite que lui permettait sa condition et en levant la tête, elle savait quels gestes avoir pour se sentir mieux. Elle finit par poser son front dans ses mains et fermer les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Johnson
Greenwich's Admin
avatar

Nombre de messages : 846
Age du perso : 28 ans
Job : Pompier
Humeur : plutôt bonne
Photo d\\\'identité :
Date d'inscription : 14/08/2008

|| More ||
CITATION: Cueille dès aujourd'hui les roses de la vie car demain tu seras peut être mort
RELATIONSHIP:
SONG: Time of Dying - TDG

MessageSujet: Re: ...Et Un Caramel Macchiatto Pour Moi [Tyler]   Ven 9 Jan - 16:37

La jeune femme l'informa rapidement de sa condition, ce qui facilita l'intégration des données à Tyler, il aurait pu être choqué comme la plupart des gens, mais avec son métier, il était confronté à ce genre de situation assez souvent, alors il était vrai que la plupart aurait réagi en se disant qu'elle était trop jeune, que ce genre de choses ne pouvaient arrivé, mais il avait bien conscience que ce genre de chose malheureusement était une fatalité et que cela pouvait arrivé même à des mômes, c'était la partie de son boulot qu'il détestait le plus, être au courant de ce genre de choses qui vous enlevez quand même une part d'optimisme non négligeable et qui vous faisez devenir un peu trop blasé.

Il la soutint en sentant qu'elle en avait besoin, passant un bras autour de sa taille, avant qu'elle ne lui indique qu'elle avait besoin de prendre l'air de toute urgence, il lacha son étreinte et la suivit dehors après avoir jeté un coup d'oeil aux alentours, remarquant les regards posaient sur eux, et sur ce qui devait être une contrainte de plus pour la jeune femme. Il se posa devant elle, pour être à sa hauteur, il s'accroupit.

" Vous regagnez quelques couleurs, pas de chance pour moi, vous ne vous évanouirez pas dans mes bras."

Il tentait de la détendre, en faisant une pointe d'humour, rien de plus. Il n'était pas là pour draguer, mais il savait qu'il devait lui changer les idées, qu'elle ne focalise pas trop sur sa respiration, pour que celle ci revienne normalement, il jeta un petit coup d'oeil aux alentours, et finit par s'asseoir contre la vitrine du café non loin d'elle. Il la scrutait toujours du regard pour être sur qu'elle allait bien.

" Je penses que vous devriez aller vous reposer un peu chez vous, à défaut des contraignantes visites à l'hopital."

Il détailla alors avec un peu plus d'attention son visage, il n'avait pas fait vraiment attention, focalisé sur sa situation, et il fronça les sourcils, il réfléchit un long moment avant de trouver, la jeune femme habitait dans le même immeuble qu'elle, ils s'étaient croisé deux ou trois fois pas plus dans l'ascenceur. Ne s'échangeant que de simples salutations de politesses, mais il était presque sur de ne jamais lui avoir trouvé le teint aussi pale qu'à cet instant. Il se demanda depuis combien de temps, elle était malade.
Il la laissa tranquille quelques secondes, même si il aurait bien aimé pouvoir l'emmener à l'hopital pour un examen de routine, après tout, il ne se sentait pas de la laisser dans cet état à cet instant précis, il s'en voudrait et puis, ce n'était pas le genre de Tyler, et quand bien même il n'aurait pas été pompier de métier, pour lui, le manque de réaction des gens autour d'elle, l'instant d'avant le dépasser totalement.

" Mais si vous êtes plus docile que ce que j'espère, je suis tout à fait libre de vous conduire à l'hopital." dit il avec un ton calme, et un sourire en coin

_________________
¤Into the fire¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ...Et Un Caramel Macchiatto Pour Moi [Tyler]   Sam 10 Jan - 12:42

Lorsque le jeune blond s’accroupit en face d’elle alors qu’elle tenait son visage dans ses mains, elle sentit son regard sur elle. Elle releva la tête à sa remarque et sourit faiblement. Elle dégagea quelques mèches retombées sur son visage et regarda anxieusement son téléphone portable qu’elle avait sortit nerveusement de son sac, c’était raté pour la discrétion au bureau. Elle ne pouvait pas se permettre que ses collègues la voient dans cet état, elle devait rentrer chez elle prendre des médicaments, elle finirait bien par trouver une excuse valable.
Elle reporta son regard vert et faible vers le jeune qui souriait à présent. Elle se disait qu’elle avait eu de la chance d’être tombée sur lui, il n’y avait pas beaucoup de personnes qui s’attardaient sur elle lorsqu’elle se sentait pas bien. Elle leur faisait d’ailleurs l’effet inverse la plupart du temps, ils se sentaient mal à l’aise et fuyaient. Son look l’avait informée qu’il n’était surement pas cadre mais ses gestes auparavant lui faisaient penser à un médecin. Elle espérait qu’il n’en soit pas un pour l’emmener à l’hôpital sinon elle serait virée des essais de médicaments expérimentaux si sa condition se dégradait. Elle se trouva bien vite rassurée car le jeune homme lui proposait d’aller se reposer chez elle.


« C’est ce que je compte faire…de toute manière je ne suis vraiment pas en état à retourner travailler ! »
dit-elle en soupirant et en se frottant les paupières légèrement.

Elle n’avait pas la force de se lever à cet instant mais elle avait l’impression que le jeune homme se sentait obligé de rester avec elle, par pitié peut-être et c’est ce dont elle avait horreur, de la pitié des gens. Mais au moment précis ou elle allait lui conseiller de vaquer à ses occupations précédentes qu’elle se sentait bien, il lui proposa d’aller au Mount Sinaï qu’elle connaissait parfaitement pour le nombre d’heures interminables qu’elle avait passé dedans.
Elle regarda ses pieds, gênée, elle savait qu’elle devait répondre, docilement comme il l’avait dit, oui mais elle n’avait pas la force de revoir les murs de l’établissement, encore moins passer une journée à être tournée et retournée pour trouver d’où vient le problème. Elle sourit de nouveau à cette gentillesse sortie de nulle part et qui apportait du baume au cœur.


« Je pense que je serais mieux chez moi, je passe déjà assez de temps là-bas et puis ce n’était qu’une petite crise, j’ai ce qu’il faut à la maison…tous mes remèdes et mes petites potions sont bien classés par thèmes je trouverais facilement ce qu’il me faut ! »


Elle sourit et tenta de se relever mais flancha de nouveau et se retrouva assise de force sur le petit muret qu’elle avait investi. Elle soupira de nouveau et évita le regard du jeune homme.

« J’apprécie vraiment ce que vous avez fait pour moi…ce n’est pas tout le monde qui aurait arrêté son petit déjeuner pour s’occuper de ça ! » dit-elle en se regardant amèrement. « Je vous revaudrais ça, merci… » Continua-elle en attendant le prénom du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ...Et Un Caramel Macchiatto Pour Moi [Tyler]   

Revenir en haut Aller en bas
 
...Et Un Caramel Macchiatto Pour Moi [Tyler]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis tombé pour elle... ? [ Candice & Tyler ]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Greenwich Roomates :: // Memories \\ :: 
Archives du forum
 :: Archives des sujets
-
Sauter vers: